Mystique Thèbes

Chers lecteurs,

Nous sommes dans la jolie ville de Luxor, l’ancienne Thèbes pour ceux qui connaissent l’histoire pharaonique. Cette ville est

très riche en histoire. La rive est du Nil est occupée par la ville de Luxor, mais aussi par le majestueux temple de Karnak.

La rive ouest, elle, est plus mythique. C’est lĂ  que se trouvent la vallĂ©e des rois, la vallĂ©e des reines et de nombreux

temples. Il y a tant Ă  voir.

En raison de la grande chaleur et du soleil de plomb, nous avons choisi de nous attaquer uniquement à la vallée des rois qui

renferme pas moins de 63 tombeaux. Il a quelque de chose mythique que de s’enfoncer dans cet Ă©troit corridor de montagne

calcaire qu’est la vallĂ©e des rois avec toute cette chaleur. C’est dans cette vallĂ©e que les plus grands pharaons d’Égypte

venaient faire leur dernier voyage. Des tombeaux profonds ont été creusés à même la montagne. Le sarcophage contenant la

momie du défunt était placé dans une chambre tout au fond du tombeau. Toutes les richesses du pharaons étaient déposées à ses

côtés avec de grandes réserves de vin, de bière et de nourriture. Ses serviteurs étaient même enfermés vivants afin de

pouvoir continuer Ă  servir le pharaon mort.

Un billet pour la vallĂ©e des rois donne accès Ă  trois diffĂ©rents tombeaux. Nous avons d’abord visitĂ© celui de Thoutmesis III

« perchĂ© » dans la montagne. Ce tombeau est très particulier, car il faut d’abord gravir un très haut escalier pour accèder Ă 

son entrĂ©e. Une fois Ă  l’intĂ©rieur, il faut complĂ©ter une descente d’environ 70 mètres dans un Ă©troit corridor chaud et

humide pour accèder à une première chambre. Dans cette chambre on peut y voir de jolies peintures assez bien conservées

malgrĂ© leurs milliers d’annĂ©es d’âge. Ces peintures et ces hyĂ©rogliphes racontent une histoire, celle de la vie et de la mort

du pharaon en question. Il faut compléter une descente supplémentaire de quelques mètres pour accèder à la chambre où le

sarcophage est dĂ©posĂ©. C’est tout ce que cette chambre a de diffĂ©rent de la 1re. Tout ce que la chambre contenait: bijoux,

urnes dorées, or, argent, armes, etc. a été volé au cours des années ou a été transporté dans un musée, soit au Caire ou

ailleurs dans le monde.

Laissez-moi vous dire qu’il fait très chaud et que c’est très humide Ă  l’intĂ©rieur de ces tombeaux. Il parraĂ®t que chaque

visiteur y laisse en moyenne 2.8g de sueur. Cette sueur contribue à accélérer la dégradation des monuments. Pour cette

raison, les authorités ont installé des déshumidificateurs et des panneaux protecteurs devant les peintures. Il fait

tellement chaud Ă  l’intĂ©rieur de ces tombeaux, qu’une fois de nouveau Ă  l’extĂ©rieur, les quelques 40°C sont rafraĂ®chissants.

Le second tombeau que nous avons visité est celui de Taousert/Setnakht. Il est très riche en peintures et en hyérogliphes. À ne pas manquer!

Nous avons terminĂ© par celui de Ramsès VII, qui n’Ă©tait pas dans nos choix initiaux, puisque tous les autres que nous

voulions visiter Ă©taient fermĂ©s pour restauration ou pour contrĂ´le de dĂ©gradation. Ce tombeau n’a rien d’impressionnant. Il

est tout petit, peu profond et pas très riche en peintures. Tant pis.

À notre retour en ville, nous avons visité le moderne musée de Luxor. Ce musée renferme peu de pièces

comparativement au musĂ©e Ă©gyptien du Caire, mais il a l’avantage d’ĂŞtre plus moderne, mieux entretenu et climatisĂ©. Chaque pièces qui y est prĂ©sentĂ© est

accompagnĂ©e d’une vignette explicative très intĂ©ressante, Ă©crite en arabe ou en anglais, mais parfois aussi en allemand ou en

français. On y explique aussi comment le papyrus est fabriquĂ© dans un vidĂ©o. Il est mĂŞme possible d’y voir 2 momies. Ambiance de salon funĂ©raire assurĂ©e!

Nous quittons Luxor demain pour nous rendre sur le bord de la mer. Nous n’avons pas encore choisi la destination exacte, mais

ce sera sur le bord de la Mer Rouge ou le Golfe d’Aqaba.

PS. Il est interdit de prendre de photos dans la vallée des rois malheureusement. Les appareils photos sont confisqués à

l’entrĂ©e…Il faut donc voir de ses propres yeux la beautĂ© de ces paysages Ă©gyptiens et toute l’histoire mythique qu’ils dĂ©gagent.

Quelques nouvelles photos suivront prochainement.