Nicaragua, terre d’eau et de volcans

Ce message vous parvient de la ville de Granada au Nicaragua.

Depuis notre départ de León, nous sommes passés par Managua et Masaya. Le temps file, je n’en ai plus beaucoup pour écrire un texte, mais je tiens tout de même à partager avec vous un peu nos expériences!

Tout d’abord, Managua est une ville plutôt étrange. C’est la capitale du pays et aussi la plus grande ville. Il n’y a pratiquement pas de gratte-ciels, ni beaucoup d’autres structures imposantes. La ville a été complètement détruite à plusieurs reprises. Tremblements de terre, guerre civile, feux, innondations…. bref tout pour aider! Je crois que les gens ont un peu abandonné… Après plusieurs reconstructions, les habitants manquent de souffle et d’énergie. Bref, les espaces qu’occupaient jadis les grands immeubles sont maintenant abandonnés et la végétation reprend le dessus. Il n’y a tout de même pas beaucoup de ruines, elles ont au moins été nettoyées. La ville est très propre en général, et semble aussi très sécuritaire. Nous logions dans un appartement dans le Barrio Marta Quezada, quartier très tranquille. Ça ressemble un peu à un quartier résidentiel comme on les connaît, avec pratiquement pas de terrain à l’avant des maisons et les demeures sont entièrement barricadées. Pas d’édifices plus hauts que 2 étages. Dans ce quartier on y trouve tout. Les hôtels de moyenne et basse gamme, les restaurants , les stations d’autobus comme Ticabus et King Quality et même les chaînes de télévision et stations de radio nationales, tout ça dans des maisons… si vous voyez le genre. Dans toute la ville il y a des poubelles partout pour qu’on y jette nos déchets… c’est du jamais vu jusqu’à présent en Amérique Centrale.

Ensuite, direction Masaya. Petite ville assez sympathique. C’est soit-disant l’endroit par excellence pour acheter de l’artisanat dans le pays… ouf. Laissez-moi vous dire que le choix n’est pas effrayant, et c’est même plutôt cher. Faut chercher fort pour trouver de quoi. En fait, il faut éviter le marché d’artisanat et filer vers le marché municipal ou tout est bien moins cher. Pour les hamacs, il faut éviter les marchés et aller directement chez les fabricants, qui sont tous dans le même quartier, près du vieil hôpital sur le bord de la Laguna de Masaya.

Nous en avons profité pour visiter le Parque Nacional Volcan Masaya. En fait, il y a plutôt deux volcans avec chacun plusieurs cratères. Le volcan Nindiri en activité avec beaucoup de fumée émanant du cratère Santiago et le volcan Masaya dont tous les cratères sont éteints depuis bien longtemps… la végétation a même envahi les cratères. C’est vraiment très impressionant à voir. Du haut du volcan Masaya, on peut apercevoir à la fois le lac Managua et le lac Nicaragua! Ca vaut vraiment le détour.

Photos du Nicaragua

Sur ce, je vous laisse.

FJ à Granada au Nicaragua