El Salvador, Jesus Cristo

La Palma, Chalatenango, El Salvador, Centro America

Comme les Salvadoriens aiment le dire, l’afficher partout, le crier sur les toits: leur sauveur Jésus est ressuscité. Sans eux, Dieu et Jésus, rien ne serait possible.

Après un très long trajet en autobus à partir de Gracias (Lempira, Honduras), nous voici arrivés à la ville frontalière de Nueva Ocotepeque (Honduras), enfin! À la différence des autres frontières que nous avons dû franchir, celle-ci laisse deviner un passé difficile entre les deux pays (Honduras et El Salvador). Du côté hondurien, il y a une barrière avec quelques gardes armés, puis il faut marcher une centaine de mètres avant d’arriver à la « migracíon ». Rendus là, il faut d’abord aller voir une gentille dame qui appose le visa sur notre passeport pour nous donner la permission de sortir du Honduras. Elle nous donne aussi une fiche à remplir qu’il faut remettre au douanier salvadorien qui lui décidera si nous pouvons entrer dans son pays. Afin de prendre sa décision, il examine notre passeport de fond en comble pour voir s’il n’est pas trafiqué et pour savoir où nous sommes allés auparavant. Il fait aussi quelques recherches sur son ordinateur… probablement dans les fichiers d’Interpol ou quelque chose du genre. Il prend son travail très au sérieux, à cause des menaces terroristes qui pèsent sur le pays en raison de la présence salvadorienne en Irak. En échange d’un 10 $ US il nous remet une carte de tourisme, valide pour 90 jours, qu’il colle dans le passeport. Finalement, il faut marcher une autre centaine de mètres pour passer une autre barrière avec quelques gardes armés.

¡Bienvenidos a El Salvador!

Nous voici maintenant dans le village de La Palma ou 70 % de la population vit d’artisanat. On peut très bien le voir en se promenant dans les rues: des personnes peignent sur les murs et même sur les poteaux de téléphone; il y a un bon nombre de boutiques où ils vendent leurs oeuvres d’art et les quelques célèbres peintres salvadoriens y ont établi des galeries.

La ville est très colorée, bien qu’il pleuve matin, midi et soir depuis 2 jours. La pluie est très intense, mais elle ne dure pas heureusement. Dès qu’il y a un éclaircissement, zoum dehors.

Nous logeons à l’hôtel La Palma, original non? L’endroit est joli et rustique. Grosses cabanes en bois divisées en plusieurs chambres. Une partie du « complexe » se situe au pied d’une colline, alors que l’autre partie se trouve en haut (c’est là que nous logeons).

Photos du El Salvador

Voilà, c’est tout pour l’instant!

À la prochaine!

FJ